Comment se retrouver du mauvais côté

Fiction. La dérive d’un jeune paysan français, un peu naïf, qui veut rentrer dans la résistance. Mais comme il est rejeté, il s’engage dans la Milice, une organisation politique et paramilitaire française créée par le régime de Vichy pour aider la Gestapo à traquer résistants et Juifs.
La question des enfants juifs

Fiction. L'amitié d'un collégien avec un camarade de classe juif qui sera dénoncé et disparaitra avec deux de ses camarades et le père qui les avait protégés. Inspiré par un souvenir du cinéaste.
Nuremberg ; de la fondation à la "punition" du parti nazi

Documentaire. L'histoire du parti nazi, de son premier congrès à Nuremberg en 1933 au grand procès de 1945-1946 à Nuremberg (lieu choisi par les Alliés pour éradiquer l'idée de Nuremberg associée à la puissance nazie).
Les ambiguités de l'Eglise catholique

Fiction. Comment un chimiste SS et un jeune prêtre jésuite cherchent à convaincre le Vatican de condamner le génocide, sans succès. Costa Gavras, un cinéaste engagé dont les films montrent souvent la lutte d'un individu contre les injustices de l'Histoire.
Un petit village pendant la guerre
Fiction. Série avec une intrigue bien menée et servie par d'excellents acteurs qui montre un quotidien vraisemblable et évite les stéréotypes. D'après l’historien Jean-Pierre Azéma, consultant pour la série : « La fiction permet de montrer l’ambivalence, la complexité des réactions sous l’Occupation et à la Libération, se réjouit ce spécialiste de la seconde guerre mondiale et du régime de Vichy. La limite est de rester vraisemblable. Je suis intervenu, par exemple, pour faire disparaître un détail qui ne correspondait pas à la réalité sur un uniforme de la Milice. Je veille également au vocabulaire employé : par exemple, on ne disait pas “OK” avant le Débarquement ! »