GÉO 3 - DYNAMIQUES RÉGIONALES DE GRANDES AIRES CONTINENTALES
1. L’Amérique : puissance du Nord, affirmation du Sud

Leçon 2 - États-Unis - Brésil : rôle mondial, dynamiques territoriales

Introduction
Cerner: Où? continent américain Qui? deux puissances : établie au Nord États-Unis, émergente au Sud Brésil Quoi? coopération économique mais aussi concurrence où le territoire est un atout majeur Quand? contexte de mondialisation Définir: en
Problématiser : QUELLES SONT LES DYNAMIQUES TERRITORIALES DE DEUX PUISSANCES MONDIALES?
Annoncer le plan :

I. États-Unis et Brésil : deux puissances globales

1. Les États-Unis, l’hyperpuissance mondiale
Une puissance complète au leadership planétaire (ONU, OTAN, OMC)
grâce à son « gold power » 1ère puissance économique (agroalimentaire, industries, innovation) et financière (NYSE et IDE), 2ème exportateur mondial mais déficit commercial immense,
base de son « hard power » 1ère puissance militaire (complexe militaro-industriel) à capacité de projection mondiale unilatérale (G.W.Bush en réaction au choc du 11 septembre 2001) ou multilatérale (Obama pour réduire l’anti-américanisme)
et de son « soft power » qui américanise le monde grâce aux puissantes FTN des médias (films, séries) et des NTIC (GAFA).

2. Le Brésil, une puissance régionale émergente
Une puissance incomplète aux ambitions régionales : sert de médiateur dans les conflits du sous-continent et se veut le leader des pays du Sud servi par des liens forts avec les autres émergents et les pays lusophones
Son point fort : la croissance économique. 6ème PIB mondial devant le RU basée sur l’agroalimentaire (soja, café), l’énergie (pétrole), la high-tech (aéronautique), que 21ème exportateur mondial (Asie, Afrique) mais en forte hausse et excédentaire, les FTN brésiliennes restent d’envergure régionale (sauf Petrobras la 4ème FTN pétrolière) et la bourse de Sao Paulo au 44e rang mondial
Mais une puissance militaire et un rayonnement culturel limités. L’armée se modernise (armement nucléaire) mais pas d’opex sauf Casques bleus ; le Brésil bénéficie d’une bonne image (Carnaval), de l’exportation des telenovelas et de la tenue des Mundial en 2014 et JO de Rio en 2016.

II. Deux territoires mondialisés

1. L’importance de la façade atlantique
La première mise en valeur lors de la colonisation européenne de ces deux territoires du Nouveau Monde. Au Brésil, la façade maritime unique occupe une place déterminante dans l’organisation du territoire. Aux EU, la façade Nord-est avec la Mégalopolis reste le « centre » du pays mais la façade ouest permet aussi l’ouverture sur l’Asie-Pacifique.
Le point de départ de la maitrise du territoire de ces deux États-continents. Elle est totale aux États-Unis (réseau de transport et de communications le plus vaste et le plus complet du monde) mais inachevée au Brésil. Elle progresse à partir du Sud-Est vers l’Amazonie en fronts pionniers successifs pour l’intégrer par les réseaux de transports et de communication et exploiter ces espaces au potentiel énorme.

2. Le rôle vital des métropoles dans un contexte de mondialisation.
Les plus dynamiques appartiennent à l’AMM (cas de la capitale Brasilia). Les plus puissantes sont des mégapoles de 20 millions d’habitants, São Paulo et New York, au sein de vastes mégalopoles : la Bos-Wash ou le triangle Sao Paulo, Belo Horizonte, Rio de Janeiro.
Les fractures socio-spatiales sont très importantes dans les mégapoles des deux pays et surtout au Brésil. A Sao Paulo, les résidences fermées se sont multipliées et les ségrégations sont particulièrement fortes entre quartiers riches et favelas.

III. Les dynamiques territoriales des États-Unis et du Brésil.

1. La puissance des centres, des espaces moteurs
Le Nord-Est au coeur de la puissance des États-Unis :
- Composé de la Mégalopole et des Grands Lacs, il concentre population et grandes métropoles. C’est un centre décisionnel politique et économique.
- Il conserve son poids industriel malgré de nombreuses crises. L’industrie automobile s’est adaptée, la high-tech est en plein essor, tout comme des gaz et pétrole de schiste
- C’est aussi une interface mondiale (façade maritime) mais aussi régionale avec la région transfrontalière des Grands Lacs vers Toronto, Ottawa, Montréal au Canada.
Le Sudeste, le véritable centre brésilien :
- Le Sudeste constitue le cœur économique du pays. Sa métropole dominante Sao Paulo, capitale économique du pays, est une ville mondiale et Rio un pôle touristique mondial.
- Il concentre plus de la moitié de la population ainsi que la puissance industrielle (Sao Paulo-Rio-Belo Horizonte), une agriculture tropicale commerciale. C'est l'espace le mieux intégré à la mondialisation et qui attire les IDE favorisé par l’interface maritime. .

2. Le dynamisme des périphéries intégrées
Aux EU, un croissant périphérique dynamique : la Sun Belt
- Son dynamisme démographique et économique repose sur l’héliotropisme, l’abondance des ressources, une main d’œuvre moins chère et son rôle d’interface allant jusqu'à la formation d’une zone transfrontalière la Mexamérique.
- Elle comporte 4 régions motrices : la Floride et Miami (n°1 tourisme) ; le Texas (n°1 pétrole) avec Dallas et Houston (NASA) ; la Californie (n°1 agri monde avec LA (Hollywood) et San Francisco (Silicon Valley) ; Pugetopolis avec Seattle (Boeing) et son prolongement canadien.
Les régions brésiliennes intégrées :
Le Centre-Ouest est l'ancien front pionnier qui s'est développé à partir des années 1960. Il est aujourd'hui aussi intégré au centre. Le symbole en est la capitale politique Brasilia.

3. Des espaces plus ou moins marginalisés
La diagonale intérieure étatsunienne : vide ou réserve de puissance ? :
- L’intérieur du pays peut apparaître comme une véritable marge avec ses très faibles densités, son éloignement des centres décisionnels, ses conditions naturelles plus difficiles.
- Pourtant les Grandes plaines intérieures sont le cœur agricole du pays alors que les Rocheuses et l’Alaska constituent des espaces de réserve surtout énergétiques.
Le Nord brésilien entre intégration et marginalisation :
- Le Nord-Ouest est le Brésil pionnier L'Amazonie, périphérie en cours d'intégration, est un espace en réserve exploité sur le front pionnier ou ponctuellement (mine de fer de Carajas).
- Le Nordeste est le cœur historique colonial (plantation et esclaves) du vieux Brésil. C'est un espace à dominante rurale avec d'importantes poches de pauvreté (Sertao).

Conclusion
Bilan : États-Unis et Brésil présentent des similitudes : deux puissances, États continents peuplés à partir de fronts pionniers, territoires à l’organisation tripartie. Cependant les États-Unis hyperpuissance établie maitrise mieux son territoire que le Brésil puissante incomplète et émergente.