GÉO 2 - LES DYNAMIQUES DE LA MONDIALISATION

Leçon 3 - Les espaces maritimes dans la mondialisation : approche géostratégique

Introduction
Cerner: Quand? Dans le contexte de la mondialisation, Où? donc à l’échelle planétaire Qui? les États cherchent à s’assurer Quoi? la maîtrise des espaces maritimes. Définir: géostratégie : stratégie de contrôle ou d’influence territoriale d’un État pour protéger ses intérêts
PB : En quoi la mondialisation a-t-elle rendu les espaces maritimes très stratégiques ?
Annoncer le plan :

I. Une importance géostratégique en hausse à cause de la mondialisation

1. La maritimisation d’une économie mondialisée
Un transport maritime vital pour l’économie mondiale : 80% des flux commerciaux transite par les voies maritimes : approvisionnement en énergie (pétroliers), matières premières ; échanges de produits manufacturés (porte-conteneurs). Mais aussi les flux illicites (drogues, migrants clandestins)
La littoralisation des activités : Grandes façades maritimes : lieux de contrôle de l’économie mondiale, interfaces avec des hinterlands dynamiques et lieux de polarisation des flux (25 ports captent 50% des flux).

2. Des routes maritimes vitales devenues sensibles
L’importance des grandes voies maritimes : Les flux empruntent routes et points de passage obligés : canaux (Suez, Panama) et surtout détroits, ceux d’Ormuz et de Malacca empruntés par les pétroliers = vitaux pour les économies occidentales & émergentes.
L’essor de la piraterie maritime : Prise d’otages ou pillage des marchandises, surtout dans le golfe d’Aden, le long de la corne de l’Afrique + détroit de Malacca + Caraïbes .

II. L’appropriation croissante des espaces maritimes

1. La militarisation des espaces maritimes, reflet de la hiérarchie des puissances
Un enjeu de puissance : Seul moyen de déployer 1 force de projection mondiale => renforcement des marines de guerre reflète la domination des États-Unis et la montée en puissance des émergents surtout Chine.
Un effort de sécurisation des routes maritimes par les bases navales (US, FR, RU, Jap. + Chine, Russie, Inde) ou l’opération internationale contre la piraterie en Afrique depuis 2008.

2. La multiplication des tensions entre :
La volonté de définir un droit maritime international : Depuis 1994, la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer délimite la ZEE à 200 miles marins et garantit la liberté de navigation dans les détroits pour éviter les conflits et protéger les milieux marins
La défense d’intérêts nationaux :
- Arctique au centre des tensions : fonte de la banquise ouvre 2 routes maritimes (problème de contrôle), mais aussi l’exploitation des ZEE que la Russie veut étendre (hydrocarbures)
- Vives en Asie du Sud-Est avec la montée en puissance de la Chine qui revendique Taiwan, est en litige avec ses voisins pour la souveraineté d’îles du Pacifique .

Conclusion
Bilan : Les espaces maritimes reflètent la nature de la mondialisation ainsi que les inégalités et les tensions qu’elle engendre => enjeux majeurs, caractère de plus en plus stratégique
Ouverture : Pose la question du changement climatique