GÉO 1 - CLÉS DE LECTURE D’UN MONDE COMPLEXE

Leçon - Des cartes pour comprendre le monde

Introduction
Cerner: Qui? les cartographes, les géographes Quoi? charche à comprendre un monde Quand? actuel, contemporain (de nos jours, max depuis 1945) de plus en plus complexe Où? donc à l'échelle mondiale.
Définir: carte = représentation en 2D d’une réalité en 3D ou d’une virtualité => choix  de projection, de centrage, d’échelle = représentation + localisation + interprétation
Problématiser : COMMENT LES CARTES PERMETTENT-ELLES DE COMPRENDRE LE MONDE ACTUEL ?
Annoncer le plan :

I. Une lecture géopolitique du monde : des relations complexes entre États

1. De nouveaux rapports de force
Une nouvelle hiérarchie des puissances (capacité d’influencer soft et de s’imposer hard pw pour protéger ses intérêts) : établies ex-Triade + Russie æ et Chine émergente
Renforcées par des alliances : militaires défensives (OTAN : Europe + Amérique du Nord, OCS : Chine, Russie et Caucase)
Carto : carte de synthèse (plusieurs phénomènes hiérarchisés), projection polaire, échelle mondiale

2. La multiplication des conflits
Une forte instabilité surtout dans l’arc des crises : d’Afghanistan à l’Afrique subsaharienne guerre civile Syrie 2011 interventions occidentales Afghanistan 2001 Irak 2003 Mali 2013
Malgré le rôle des organisations internationales : comme l’ONU et ses missions de maintien de la paix Casques Bleus
Carto : carte de synthèse, échelle mondiale, projection cylindrique centrée sur l’Europe (européocentrisme) ; manque la menace terroriste hors de la logique des États

II. Une lecture géoéconomique du monde : un monde polycentrique

1. La persistance des inégalités de développement
Le développement : augmenter les richesses pour satisfaire les besoins d’une population = éco + social => IDH = revenu/habitant (PIB) + espérance de vie + instruction.
Nord/Sud ou Nords/Suds ? Nord = IDH élevé et Sud = IDH + faible : vrai pour PMA (Pays les moins avancés) MS exceptions Russie, Brésil => émergents (pays en développement rapide à forte croissance économique mais inégalités sociales) remettent en cause la limite Nord et Sud + conventionnelle que réelle
Carto : anamorphose (phénomène proportionnel à son importance) très visuelle, carte de synthèse montre bien différence PIB/IDH sauf que PIB /état, petite échelle : pas les inégalités internes aux États, centrage européen

2. Des inégalités accentuées par la mondialisation
Mondialisation : interdépendance hiérarchisée du monde par l’accélération des flux
=> Des territoires inégalement intégrés
- Centre : pôles de la Triade, notion remise en cause car nouveau moteur Chine
- Périphéries ± intégrées : (+) reste des BRICS ou (-) ignorés des flux mondiaux PMA
Carto : carte de synthèse, petite échelle, projection polaire ici la plus adaptée pour mieux montrer les flux

III. Une lecture géoculturelle du monde : un monde pluriculturel

1. Un monde multiculturel
La persistance des aires de civilisation ou aire culturelle : où les population partagent un même mode de vie et de pensée MS à nuancer car de 5 à 9 selon les cartographes
Carto : carte descriptive (informations qualitatives) , nombre = choix du cartographe, petite échelle simplificatrice
Une véritable mosaïque : imbrication ethnique, religieuse voire linguistique à l’intérieur d’une même aire culturelle
Carto : carte synthétique, échelle régionale : échelle + grande pour nuancer, détailler la complexité

2. Un monde uniformisé ?
Une mondialisation culturelle : occidentalisation : diffusion d’un modèle culturel dominant par la mondialisation : les FTN, les NTIC, les migrations => standardisation des modes de vie et de pensée (démocratie)
Qui a ses limites : modèles concurrents : films indiens => Métissage culturel surtout population jeune urbaine aisée cosmopolite
Carto : carte analytique (informations qualitatives) , choix manque cinéma égyptien et asiatique (lisibilité?) => très difficile de représenter les phénomènes culturels

IV. Une lecture géoenvironnementale du monde.

1. Un monde menacé
Une mauvaise gestion des ressources : empreinte écologique (ressources exploitées et déchets rejetés pour satisfaire la consommation) forte dans l’ex-Triade et la Chine
Carto : carte analytique (données quantitative), anamorphose accentue les excès, pays les plus vertueux sont quasi invisibles => plutôt une dénonciation ce qui est normal vu sa provenance WWF ONG environnementale
Le dérèglement climatique : modification du climat mondial par l’émission de gaz à effet de serre (causes anthropiques) n°1 la Chine et n°2 les États-Unis
Carto : cartogramme analytique (données quantitatives) schématisation pour plus de clarté cf carte suivante

2. Un monde en recherche de solution
La difficulté d’une gouvernance mondiale : d’une gestion planétaire commune car l’unanimité semble impossible même sur un sujet aussi grave que le changement climatique : juillet 2017 retrait des E-U du accords de Paris signé par 195 pays
Le défi du développement durable : croissance économique + inclusion sociale + protection environnementale
Carto : carte analytique, échelle mondiale, projection plane, centrage européen même si doc US

Conclusion
Bilan : Multiplicité des cartes, diversité des lectures rendent compte de la complexité du monde sans jamais l’appréhender complètement
Ouverture : intérêt de la confrontation, nécessité d’une réflexion critique / choix du cartographe