Méthodologie - L'analyse de documents

Sujet : Les contrastes de développement dans le monde
A partir de l’analyse des deux documents, montrez quelles inégalités de développement du monde actuel ils illustrent.
En confrontant les documents, expliquez l’intérêt du texte pour comprendre la différence entre croissance et développement

Document 1. L’indice de développement humain (IDH) 2012

Document 2. L’Inde, la croissance sans le développement ?

Introduction : présentation des docs
A l'intérieur de l'intro vous pouvez aller à la ligne avec toujours un alinéa clair de 2-3 carreaux mais ne sautez surtout pas de ligne : intro = 1 bloc. Vous sauterez une ligne après l’intro : elle marque la séparation claire avec le début du développement, de la première partie
Points communs
Ces deux documents publiés en 2012 permettent d’analyser les contrastes de développement dans le monde. Par développement on entend …+déf...
Différences &lien La carte analytique à projection polaire et centrage européen présente les inégalités de développement avec l’IDH à l’échelle mondiale alors que l’article de J. Adda publié dans le mensuel Alternatives économiques est à une échelle plus grande et se focalise sur le cas de l’Inde en posant la question de son développement humain par rapport à sa croissance économique.
Problématique & plan (optionnel) On peut donc se demander si la croissance économique entraine systématiquement le développement ? Dans une première partie, nous analyserons les différences de développement puis dans un second temps, nous expliquerons la différence entre croissance et développement.

Développement : l’analyse des docs
Reprendre la structure du sujet : deux questions = deux parties qui seront séparées par un saut de ligne, séparées aussi de l’intro et de la conclusion par un saut de ligne.
Reprendre chaque question et la transformer en phrases d’intro pour chaque partie et essayer de faire une transition entre chaque partie.
Structurez chaque partie en paragraphes : 1 paragraphe, clairement marqué par un alinéa, représente 1 sous-partie. Dans chaque sous-partie, citer les documents et expliquez par des connaissances
Reliez les idées entre elles pour convaincre l’examinateur par la justesse et la logique de votre raisonnement, vous faites une démonstration avec des mots, pas un catalogue => utilisez des connecteurs pour marquer la cause (formule avec cause, raison, facteur), la conséquence (donc, c’est pourquoi), l’opposition (cependant, par contre), l’illustration (par exemple, comme le cas de), l’explication (en effet, il s’agit) etc...

Ces deux documents illustrent les inégalités de développement du monde actuel.
La carte montre bien les inégalités entre le Nord développé et le Sud en développement. Un pays développé comme les Etats-Unis a un IDH >0.8 donc fort : il mesure revenu, espérance de vie et alphabétisation. Un pays du Sud comme le Mali a un IDH faible <0.53 ; il s’agit d’un PMA (pays les moins avancés, en retard de développement) concentrés surtout en Afrique subsaharienne.
Cependant cette même carte permet de remettre en question la pertinence de la limite Nord-Sud. Le cas de la Russie est exemplaire. Avec son IDH <0.8, elle est considérée comme un émergent, c’est-à-dire …+déf… Cependant le cartographe a tracé une limite Nord-Sud qui la situe dans le Nord, ce qui est un héritage historique de sa superpuissance à l’époque de la Guerre froide.
La confrontation avec le texte met aussi en évidence les inégalités à l’intérieur du Sud entre les pays émergents, à savoir …+déf…, que sont l’Inde (IDH moyen et 75% de pauvres), la Chine (IDH moyen et 37% de pauvres) et le Brésil (IDH élevé et 18% de pauvres). On peut supposer que l’IDH de l’Inde est inférieur à celui de la Chine ce que la carte ne montre pas. Il est donc plus pertinent de parler de Suds pluriels.

L’article permet aussi de comprendre la différence entre croissance et développement, ce que la carte ne montre pas
En effet, il montre que les performances économiques de l’Inde mentionnée dans le 1er paragraphe en font une puissance mondiale, …+déf…, grâce aux performances de ses FTN, c’est-à-dire …+déf.., justifient sa place dans les émergents à forte croissance. Cependant cette hausse des richesses mesurée par le PIB (=déf de croissance éco) est loin d’avoir profité à l’ensemble de la population. En effet, d’après le paragraphe 2 de l’article, la pauvreté économique touche les 3/4 de la population et son paragraphe 3 précise que des besoins sociaux essentiels comme l’accès aux ressources vitales (malnutrition de 22%) ou aux services essentiels (analphabétisme féminin de plus de moitié) sont loin d’être satisfaits.
L’article montre bien que la croissance économique n’est pas bien partagée et qu’elle ne bénéficie pas à toute la population, donc que la croissance économique n’entraine pas forcément le développement. La carte, elle, ne montre que la mesure globale du développement sans différencier indicateurs économiques et sociaux.

Conclusion
Passer une ligne entre la fin du développement et la conclusion.
Ne pas hésiter à commencer la conclusion par « Pour conclure, En conclusion, On peut donc en conclure etc... » pour bien faire comprendre au correcteur que c’est la conclusion et non une autre partie.
Apport
Pour conclure, ces docs illustrent toute la complexité géoéconomique du monde actuel et ce de façon complémentaire puisqu’ils permettent de changer d’échelle et d’affiner la notion de développement.
Limites Une représentation cartographique en anamorphose aurait permis de croiser l’IDH avec une donnée économique comme le PIB par habitant et donc de représenter aussi les différence entre richesse économique et développement humain.