GÉO 3 - DYNAMIQUES RÉGIONALES DE GRANDES AIRES CONTINENTALES
1. L’Amérique : puissance du Nord, affirmation du Sud

Leçon 2 - États-Unis - Brésil : rôle mondial, dynamiques territoriales

III. Les dynamiques territoriales des États-Unis et du Brésil.

1. La puissance des centres, des espaces moteurs
Le Nord-Est au coeur de la puissance des États-Unis :
- Composé de la Mégalopole et des Grands Lacs, il concentre population et grandes métropoles. C’est un centre décisionnel politique et économique.
- Il conserve son poids industriel malgré de nombreuses crises. L’industrie automobile s’est adaptée, la high-tech est en plein essor, tout comme des gaz et pétrole de schiste
- C’est aussi une interface mondiale (façade maritime) mais aussi régionale avec la région transfrontalière des Grands Lacs vers Toronto, Ottawa, Montréal au Canada.
Le Sudeste, le véritable centre brésilien :
- Le Sudeste constitue le cœur économique du pays. Sa métropole dominante Sao Paulo, capitale économique du pays, est une ville mondiale et Rio un pôle touristique mondial.
- Il concentre plus de la moitié de la population ainsi que la puissance industrielle (Sao Paulo-Rio-Belo Horizonte), une agriculture tropicale commerciale. C'est l'espace le mieux intégré à la mondialisation et qui attire les IDE favorisé par l’interface maritime. .

2. Le dynamisme des périphéries intégrées
Aux EU, un croissant périphérique dynamique : la Sun Belt
- Son dynamisme démographique et économique repose sur l’héliotropisme, l’abondance des ressources, une main d’œuvre moins chère et son rôle d’interface allant jusqu'à la formation d’une zone transfrontalière la Mexamérique.
- Elle comporte 4 régions motrices : la Floride et Miami (n°1 tourisme) ; le Texas (n°1 pétrole) avec Dallas et Houston (NASA) ; la Californie (n°1 agri monde avec LA (Hollywood) et San Francisco (Silicon Valley) ; Pugetopolis avec Seattle (Boeing) et son prolongement canadien.
Les régions brésiliennes intégrées :
Le Centre-Ouest est l'ancien front pionnier qui s'est développé à partir des années 1960. Il est aujourd'hui aussi intégré au centre. Le symbole en est la capitale politique Brasilia.

3. Des espaces plus ou moins marginalisés
La diagonale intérieure étatsunienne : vide ou réserve de puissance ? :
- L’intérieur du pays peut apparaître comme une véritable marge avec ses très faibles densités, son éloignement des centres décisionnels, ses conditions naturelles plus difficiles.
- Pourtant les Grandes plaines intérieures sont le cœur agricole du pays alors que les Rocheuses et l’Alaska constituent des espaces de réserve surtout énergétiques.
Le Nord brésilien entre intégration et marginalisation :
- Le Nord-Ouest est le Brésil pionnier L'Amazonie, périphérie en cours d'intégration, est un espace en réserve exploité sur le front pionnier ou ponctuellement (mine de fer de Carajas).
- Le Nordeste est le cœur historique colonial (plantation et esclaves) du vieux Brésil. C'est un espace à dominante rurale avec d'importantes poches de pauvreté (Sertao).

Conclusion
Bilan : États-Unis et Brésil présentent des similitudes : deux puissances, États continents peuplés à partir de fronts pionniers, territoires à l’organisation tripartie. Cependant les États-Unis hyperpuissance établie maitrise mieux son territoire que le Brésil puissante incomplète et émergente.