HISTOIRE 3 - LA IIIe REPUBLIQUE AVANT 1914

Sujet d’étude - Vivre à Alger au début du XXe siècle

Comment la colonisation française transforme-t-elle la vie à Alger ?

1. Alger, une ville coloniale française.
xxxxx La prise d'Alger en 1830 marque le début de la colonisation de l'Algérie par la France. Les Français détruisent la ville d’origine dont les Algérois ont fui en masse : il n'en reste que la Casbah, un labyrinthe de ruelles étroites et tortueuses pour se protéger de la chaleur. La République transforme Alger en ville européenne reconnaissable à ses boulevards rectilignes et ses grands immeubles.
xxxxx Les Français aménagent Alger comme une ville de France en construisant de nouveaux quartiers résidentiels comme Mustapha ou Bab-el-Oued, en améliorant les infrastructures de transport (agrandissement du port et construction d’une ligne de chemin de fer), en créant des services publics (hôpital, lycée) et en y installant le pouvoir politique (mairie, préfecture, gouverneur).
xxxxx Alger devient un lieu de contacts et d’échanges entre la métropole et sa colonie algérienne. Le port permet des échanges commerciaux (marchandises) intenses. Il accueille aussi les Français qui viennent s’installer à Alger ou ailleurs en Algérie. En effet, l’Algérie est une colonie de peuplement, c’est-à-dire une colonie où sont installés de nombreux colons en provenance de la métropole.

2. La société coloniale d’Alger.
xxxxx La prise d’Alger par les Français en 1830 modifie aussi la composition de la population algéroise. Les Algériens sont minoritaires à partir de 1835 : ils fuient la ville à cause de la colonisation française avant d’y revenir progressivement. La population européenne est largement majoritaire car de plus en plus de colons viennent s’installer dans la ville ; en 1926, elle représente environ les 2/3 des habitants d’Alger.
xxxxx La population algéroise est cosmopolite, c’est-à-dire d’origines très diverses : elle est composée de Français, d’Espagnols et d’Italiens qui sont des colons d’origine européenne et d’Algériens juifs ou musulmans. Ces différentes populations ne vivent pas forcément dans des quartiers séparés puisque des Espagnols, des Italiens et des Algériens juifs et musulmans résident dans la Casbah. Cependant les Français habitent dans un quartier à part (Mustapha). Même si les colons et les Algériens se mélangent peu, il existe des espaces de contact quotidien, comme les rues et surtout le port.
xxxxx La République ne considère pas ces populations comme égales. Sont citoyens français, les colons qui viennent de la métropole. Les étrangers espagnols, italiens et les Algériens juifs sont naturalisés français, c’est-à-dire se voient accorder la citoyenneté française, à partir du décret Crémieux de 1870. Ils disposent donc du droit de vote pour élire leur représentants en France. Par contre, les Algériens musulmans, ou indigènes, sont privés du droit de vote car non-citoyens, les colons peuvent s’approprier leur terre et ils sont soumis au régime pénal de l’indigénat ou code de l’indigénat qui réprime toute infraction et les privent de leurs droits fondamentaux comme la liberté. Cette répression et ces inégalités, contraires aux valeurs républicaines, alimentent les rancœurs et les tensions entre colons et colonisés.

Notions & vocabulaire :
colonisation : conquête, occupation d’un territoire par une population qui n’en est pas originaire.
empire colonial : territoire d’outremer composé de colonies dominées par une métropole.
colonie de peuplement : une colonie où sont installés de nombreux colons en provenance de la métropole.
société coloniale : organisation sociale où les colonisateurs détiennent les fonctions de commandement et d’encadrement au dépend des populations colonisées.
population cosmopolite : population d’origines très diverses.