GEO 1 - La métropolisation : un processus mondial différencié

Sujet d'étude - Londres ville mondiale

Pourquoi peut-on parler de Londres comme d’une ville mondiale ?

1. Des enjeux mondiaux
..... Londres est un carrefour majeur, un hub. Elle est au cœur du réseau de transport national (axes en étoile) et international (aéroports, LGV Eurostar et port). Elle est également bien connectée grâce à la fibre optique.
..... Londres est aussi, avec New York, le centre de la finance mondiale. Sa puissance financière est concentrée dans deux quartiers des affaires : la City et Canary Wharf. De plus elle attire des capitaux du monde entier (notamment dans le domaine des transports et de l’immobilier).
..... C’est pourquoi Londres attire de nombreux migrants : c’est une capitale cosmopolite. Les étrangers occupent toute sorte d’emploi dans les services, des moins qualifiés (restauration) aux plus qualifiés (finance).

2. La clé du succès : une production en réseaux
..... Deux aménagements renforcent l’attractivité économique et culturelle de Londres : Canary Wharf, ancien site portuaire, est un nouveau centre des affaires et Stratford, sur l’ancien site des J.O. de 2012, offre de nombreuses activité récréatives.
..... Cette rénovation urbaine attire une population aisée à Canary Wharf avec ses services de luxe et les classes moyennes à Stratford grâce aux logements « sociaux ».
..... De nouvelles infrastructures de transport relient ces nouveaux quartiers au reste de la capitale (métro et train automatique) à l’étranger (gare LGV et aéroport d’affaire vers l’Europe).

3. Un impact majeur sur les territoires européens
..... Londres fait face à un défi social : la crise du logement. Les nouveaux logements construits dans les quartiers rénovés bénéficient essentiellement aux populations les plus aisées, c’est la gentrification. A cause de la hausse des prix de l’immobilier, les populations pauvres (chômeurs et travailleurs précaires) sont progressivement exclues du centre puis de la banlieue de Londres.
..... Londres fait aussi face à un défi économique à cause du Brexit. En 2016, le R-U a voté en faveur du Brexit alors que la majorité des Londoniens voulait rester dans l’UE. En effet, le Brexit menace la puissance financière de Londres qui risque la fuite d’emplois et de capitaux vers l’UE.